La Machine a Dessiner Les Sons

Idée originale : Philippe Dupuy

Réalisation et développement : les étudiants de l'École d'ingénieur ESIPE-IMAC (Marin Gauthier, Marion Audebert, Pascal Ho, Manon Grisi)


Tout d’abord en est ressortie une première installation, une tablette reliée à des circuits électriques activant des instruments en temps réel lors du contact avec l'outil de l'utilisateur. Une seconde version de cette folle installation mécanique a été dévoilée lors de l'édition 2015 du Pulp Festival à la Ferme du Buisson (77).

Réalisée par des étudiants de l'école d'ingénieur IMAC, cette nouvelle machine développée à l’aide de nouvelles technologies prend en compte de nouveaux paramètres, de nouveaux instruments et permet une nouvelle utilisation. Les instruments mécaniques, créations uniques de Philippe Dupuy qui produisent des sonorités toutes particulières , s'associent aux instruments virtuels, et génèrent un tourbillon de sons à partir d'un dessin traditionnel.

Ainsi conçu, le projet imaginé par Philippe Dupuy prend la forme d’une installation immersive permettant au visiteur de tout âge de créer sa partition dessinée. L’association de couleurs de traits ou d’outils joue une mélodie inédite, création artistique étonnante, déroutante et ludique où chacun devient dessinateur/musicien.

Charger plus de photos...

Comment ca marche ?


La tablette en bois intègre 4 piezos électriques positionnés sur ses 4 coins. Ces capteurs reliés à une carte Arduino permettent d'obtenir les informations de positions et de pressions lors du dessin.

D'autre part, une caméra analyse en direct les différents tracés et il est possible d'en détecter des formes et des couleurs grâce à la librairie OpenCV.

Toutes ces informations sont récupérées et traitées pour contrôler soit des instruments numériques via MIDI soit des instruments bien réels actionnées par des mécanismes motorisés.